L’ancien gardien du PSG Jérôme Alonzo n’a pas vraiment apprécié la sortie de Zlatan Ibrahimovic.

Une minute d’ovation en plein match, un match arrêté pour une ovation à sa sortie : les hommages rendus par le PSG à Zlatan Ibrahimovic n’ont pas plu à tout le monde. L’ancien gardien du PSG Jérôme Alonzo, notamment, trouve que le club en a fait trop.

« Les 45.000 supporters étaient ravis, c’est l’essentiel. Maintenant, le Parc des Princes, c’est devenu un endroit où l’on va prendre du plaisir, où l’on va en prendre plein les yeux. L’époque des tifos et des kops est terminée, peut-être même à jamais, et ça me tue. Mais aujourd’hui, il faut accepter que l’on est passé à autre chose ».

« Le PSG existait avant Zlatan »

« On va au Parc des Princes comme des enfants, c’est la démesure, c’est Eurodisney. Après, c’est clair que pour des anciens joueurs comme Dugarry, Di Meco ou comme moi, ça peut paraître démesuré. Surtout quand on sait que des mecs comme Pauleta ou comme Raï n’ont pas eu tout cela », a-t-il estimé.

Cette prise de position est partagée par Bruno Roger-Petit, le polémiste du Figaro. « Le PSG existait avant Zlatan. La volonté de construire une franchise contemporaine amène parfois l’actuelle direction à s’écarter de ce qui fonde un club. Une tradition. Un récit. Une histoire. De grandes figures qui fondent cette histoire », écrit-il sur son blog.

« Ils ne méritent pas le Parc des Princes »

« Les lubies du PSG autour de la personnalité d’Ibra, c’est la même construction d’un univers de pacotille et de légende à la Disney, qui tend à faire du Parc des Princes, vénérable enceinte, un stade pour légende en carton pâte. On ne se décrète pas légende, on le devient à condition que le souvenir que vous avez laissé de votre empreinte ne soit pas effacée par plus fort, plus grand et plus haut que vous », ajoute BRP.

« Sauf à tromper les spectateurs de la tribune Borelli, qui sifflent Cavani quand il tire à côté du but pour l’applaudir cinq minutes plus tard, lorsqu’il marque. C’en est désespérant. A la fin, il faudra bien dire à ces gens là, qui se croient effectivement à Eurodisney, qu’ils ne méritent pas le Parc des Princes », a-t-il conclu.

Write A Comment