Aulas, « pas jaloux » mais relance la guerre contre « l’Etat » PSG

Rédigé par : | Le 1 février 2019 à 17:01
| Mise à jour : 1 février 2019 à 17:01

Jean-Michel Aulas
Jean-Michel Aulas

Jean-Michel Aulas voit venir le choc entre le PSG et l’OL dimanche au Groupama Stadium. Il a donc sorti ses meilleurs phrases.

JMA est lancé. A quelques jours d’OL-PSG, il a lancé quelques piques au PSG dans une interview au Progrés de Lyon : “Le PSG est dans l’irréel. Nous on va jouer contre un Etat. On ne va pas dire que l’on est le pays uniquement des Gilets jaunes, mais un peu de décence devrait être ressentie par les instances et les politiques. Contre nous, le PSG joue sa lutte des classes, mais on est capable de renverser les montagnes.”

publicité

Et JMA d’affirmer que tout va désormais bien avec le PSG, cette fois-ci dans Le Figaro : « nos rapports sont complètement apaisés. D’une part, parce qu’on a bien discuté avec Nasser (Al-Khelaïfi) qui est à côté de moi au board de l’ECA (Association européenne des clubs), et j’ai essayé d’expliquer que je ne luttais pas contre le PSG, je lutte contre un modèle. J’ai essayé de désolidariser le modèle des hommes ».

publicité

« Que ce soit Nasser, quelqu’un de bien avec qui on peut discuter sans problème, Jean-Claude Blanc, qui est presque un ami et en qui j’ai une confiance absolue, ou Victoriano Melero (secrétaire général), l’homme fort du PSG, ils savent que je me battrai jusqu’au bout pour qu’il y ait une équité de traitement. En revanche, ce n’est pas une opposition fratricide d’homme ou de jalousie. Je ne suis jaloux de personne mais que je permette à l’OL d’aller chercher tous les ans, les 70 à 80 millions d’euros de la Ligue des champions, personne ne peut me le reprocher ».