Ce que le PSG demande au TAS pour contrer l’UEFA

Rédigé par : | Le 7 décembre 2018 à 13:00
| Mise à jour : 7 décembre 2018 à 13:38

Thomas Tuchel
Thomas Tuchel - Credit photo PSG

Le PSG a saisi le Tribunal Arbitral du Sport il y a quelques semaines dans son bras de fer avec l’UEFA.

Le Parisien dévoile dans le détail les arguments du PSG. La chambre de jugement estime que le contrat signé entre le PSG et QTA « ne repose sur aucune réalité économique sérieuse », écrit le journal. Les contrats seraient « une pure création financière » pour l’UEFA.

publicité

Le PSG, de son côté, a saisi le TAS pour contester « le calendrier suivi par la chambre de jugement. Celle-ci n’aurait pas respecté le règlement des procédures du fair-play financier qui lui offre un délai de dix jours pour « réexaminer », à son initiative, le résultat d’une instruction (article 16-2). »

publicité

La mention « réexaminer » est au coeur du dossier. Car l’UEFA a rendu son verdict le 3 juillet, mais la réouverture du dossier n’a été décidée que le 24 septembre. « Le texte contient une ambiguïté et le PSG tente de jouer là-dessus », estime Alain de Rougé, avocat spécialiste des questions d’arbitrage et de contentieux, dans Le Parisien.

L’enquête de l’UEFA est suspendue depuis la saisine du TAS, qui devait rendre son verdict dans les prochaines semaines.