Christophe Galtier est devenu l’entraîneur du PSG au début de l’été dernier : une décision qui n’a pas été prise à la légère de son côté.

Entraîner le PSG, c’est un rêve pour beaucoup d’entraîneur, mais ça peut aussi vite tourner au cauchemar. Christophe Galtier en était bien conscient au moment de se décider. Pour Marc, il évoque les négociations avec Luis Campos, le conseiller sportif du PSG. « La première conversation a eu lieu avec Luis Campos ».

« Nous partageons les mêmes valeurs de travail sur la façon dont un club doit être. Nous avons défini et défendu un projet. Quand Luis m’a parlé de cette possibilité [sourires], je me suis dit : « Uff. C’est fantastique ». Nous avons parlé pendant 5 ou 6 minutes, pas plus, je pense qu’il voulait que cette conversation ne soit pas longue. »

« Es tu assez fort ? »

Puis Galtier s’est tourné… vers sa femme. « Quand j’ai raccroché, j’ai mis le mode avion, j’ai cherché ma femme et j’ai dit : « Amore, viens ici, il faut qu’on parle ». J’ai parlé à ma femme et elle ne m’a posé qu’une seule question : « Te sens-tu assez fort pour accepter ce défi ? ». Je lui ai répondu que je ne savais pas si j’étais assez fort pour l’accepter, mais que si je ne l’acceptais pas, je devais me retirer ».

« Parce qu’avoir l’opportunité d’entraîner ce grand club avec ces joueurs n’arrive qu’une fois dans une vie. La chose suivante qu’il m’a dite est : « Es-tu conscient que ta vie va changer ? » Je n’y avais pas pensé, mais elle a changé », a-t-il dit.

Write A Comment