Kylian Mbappé a obtenu la révision de la convention des Bleus sur les droits à l’image : le vice-président de KFC avait critiqué le joueur, mais l’entreprise l’a contredit.

Ca bouge encore du côté des Bleus. La FFF a accepté de revoir rapidement la convention entre les joueurs et les sponsors. « Après des échanges concluants en présence des cadres de l’équipe de France, du président, du sélectionneur et d’un responsable du marketing, la Fédération Française de Football s’engage à réviser, dans les plus brefs délais, la convention inhérente aux droits à l’image qui la lie à ses joueurs en sélection », a communiqué la FFF mardi.

Mais un de ces sponsors l’a un peu mauvaise : KFC. Interrogé par Sport Business Club, le vice-président France de la chaîne de fast-food KFC, Alain Béral, se paye Mbappé et dénonce « un caprice » du joueur qui serait en pleine « crise de jeunesse ».

« C’est un problème entre la Fédération et Kylian Mbappé. Pas le nôtre. Nous avons payé pour quelque chose de clair. S’il le faut, nous ferons valoir nos droits », a dit le boss de KFC.

KFC contredit son propre vice-président

Alain Béral est aussi président de la Ligue nationale de basket-ball depuis juin 2011et s’inquiète des conséquences de cette affaire sur les Fédérations sportives: il dit craindre « la fin du financement des fédérations et des ligues par des acteurs privés, si les joueurs ne veulent plus signer ».

Et ces déclarations n’ont pas plu… à KFC. Via un communiqué, l’entreprise précise que ces propos « relèvent d’opinions personnelles, mais ne reflètent en aucun cas la position de l’entreprise. (…) KFC France souhaite également préciser qu’Alain Béral ne s’est pas exprimé au nom de l’entreprise, mais dans le cadre d’une conversation privée au cours d’un évènement lié à ses fonctions de président de la Ligue Nationale de Basket. »

Write A Comment