Les deux défenseurs centraux ont été très en dessous de leur niveau habituel face au Barça. Cibles de toutes les critiques, Thiago Silva et David Luiz doivent-ils faire un stage sur le banc ?

Oui, il faut punir Thiago Silva et David Luiz

Le capitaine parisien connaît la période la plus difficile de sa carrière, si l’on excepte sa maladie en Russie. Balloté en défense centrale à Paris, incapable de retrouver son niveau qui lui a valu le surnom d’El Monstro, Thiago Silva n’est que l’ombre de lui-même depuis son retour de blessure. La faute à un Mondial où le Brésil a échoué lamentablement. Le capitaine de la Seleçao avait fait de cet objectif le but de sa vie, et psychologiquement, il apparaît clairement qu’il a du mal à s’en remettre. La perte du capitanat au profit de Neymar en sélection et le mini-scandale qui s’en est suivi n’a rien arrangé.

publicité

Thiago Silva n’inspire plus la confiance à ses partenaires, notamment à Van Der Wiel, qui semble incapable de combler les errance de son capitaine. David Luiz est lui arrivé tout sourire à Paris. Mais comme Thiago Silva, il porte le lourd échec du Brésil en Coupe du Monde. Et ça se ressent dans son jeu approximatif et moins flamboyant qu’à Chelsea. Laurent Blanc doit mettre en place une vraie concurrence en défense centrale et lancer Marquinhos titulaire sur quelques matchs, en alternant David Luiz et Thiago Silva pour le deuxième poste axial.

publicité
publicité

Non, il faut les responsabiliser

Thiago Silva et David Luiz sont visiblement touchés dans leur amour propre. C’est dans ces moment-là qu’on reconnaît les champions. Laurent Blanc le sait, ce poste de défenseur central est critique : l’erreur n’est pas permise. Fragiliser ses deux stars défensives pourrait avoir des conséquences néfastes sur le groupe. Pas sûr que les leaders du vestiaires que sont Zlatan Ibrahimovic et Thiago Motta valident cette mise à l’écart.

Laurent Blanc doit trouver les mots pour remobiliser ses troupes. Laurent Blanc a connu les échecs, notamment en 1993 avec les Bleus, il a donc les cartes en main pour motiver son capitaine et lui faire comprendre que le Mondial est terminé. Le groupe, composé majoritairement de Brésiliens, doit pousser ses deux stars à se sortir de cette mauvaise passe. Une mauvaise passe qui ne peut être effacée que par des prestations convaincantes sur le terrain. En reprenant la première place de Ligue 1 dès le week-end prochain, par exemple.

0 Partages

Write A Comment

Recherchez sur Google

publicité