Retrouvez chaque jour, pendant le Mondial, les infos principales sur la compétition qui se déroule au Qatar.

Lucas Hernandez a été opéré jeudi soir, suite à sa rupture du ligament croisé du genou droit survenue ce mardi dès les premières minutes de la rencontre France-Australie.

« Lucas Hernández a été opéré avec succès jeudi soir à Innsbruck par le Pr Christian Fink après une déchirure du ligament croisé du genou droit. Le défenseur du FC Bayern débutera sa rééducation à Munich dans les prochains jours », a indiqué le Bayern Munich dans un communiqué sans préciser la durée de son indisponibilité.

CR7, gros contrat à Newcastle ?

Cristiano Ronaldo n’a pas traîné en conférence de presse après la victoire du Portugal 3-2 contre le Ghana. CR7 est en effet resté 132 secondes., soit à peine plus de deux minutes devant les journalistes.

« Il est important que nous ayons gagné. C’était une semaine qui a terminé ce chapitre. C’est terminé et maintenant je veux repartir du bon pied. Nous avons commencé ici, nous avons gagné. Je veux aider mon équipe et tout le reste de l’équipe », a déclaré Ronaldo, évitant les questions sur son avenir.

Le Brésil n’a pas de défense, Thiago Silva s’agace

Thiago Silva n’a pas aimé les déclarations du sélectionneur serbe Dragan Stojkovic, qui estime que le Brésil n’a rien derrière son attaque. « Je n’aime pas beaucoup parler, provoquer la controverse, mais leur entraîneur a dit : ‘ils vont jouer avec quatre attaquants, mais est-ce qu’il y a quelqu’un derrière ?’. C’est un manque de respect. On ne demande à personne d’avoir peur de nous, mais un peu de respect… »

« Si vous avez étudié notre équipe, vous avez sans doute vu que nous avons encaissé peu de buts, en jouant à trois ou à quatre en attaque. J’espère que la prochaine fois, il étudiera un peu mieux notre équipe et avoir un peu plus de respect dans sa déclaration », a dit l’ancien joueur du PSG. La Serbie n’a d’ailleurs pas réussi à marquer… Score final 2-0 pour le Brésil.

Richarlison, but historique

Il y en a qui a impressionné jeudi soir, c’est Richarlison : un doublé dont un ciseau retournée qui restera dans l’Histoire du Mondial. Voici le but vu du bord de la pelouse, c’est encore plus impressionnant de rapidité et d’agilité.

Budweiser a toujours sa bière entre la gorge et dans ses entrepros… Le sponsor FIFA pour ce Mondial n’a pas apprécie la décision d’interdire la vente de bière dans les stades et aux alentours. Place désormais à la vengeance. La marque américaine réclamerait 45,5 millions d’euros de dédommagement à l’instance internationale selon le The Sun.

Cette somme serait déduite du prochain sponsoring prévu pour la prochaine Coupe du Monde, organisée en Amérique du Nord en 2026. Budweiser la joue fine, puisque le prochain mondial se jouera non plus à  32 équipes, mais 48. Pub gratuite et plus importante donc, dans son pays d’origine…

En attendant, la marque a montré ses stocks en les promettant… au pays vainqueur du Mondial.  « Nouvelle journée, nouveau tweet, indique la marque. Le pays vainqueur gagne les Buds. Qui les aura? », a écrit Budweiser. En espérant que ce soit un pays qui autorise la consommation d’alcool…

Write A Comment