Publicité / Ad

Dans Onze Mondial, Randl Kolo Muani répond aux critiques et évoque ses premiers difficiles au PSG.

Dur dur de digérer l’énorme transfert de 90 millions d’euros au PSG. Randal Kolo Muani se confie dans Onze Mondial et assure que le meilleur est à venir.

Publicité / Ad

« Aujourd’hui, je suis heureux. Mais je ne suis pas heureux comme en Allemagne. Au début, les critiques m’ont affecté. Je suis un humain, je ne suis pas un mur, ni un robot, j’ai des sentiments. Mais je ne suis pas triste. Je suis content d’être un joueur du PSG. Mais je pourrais être mieux »

« Je vois les critiques depuis mon arrivée au PSG. Et les critiques font évoluer, c’est bon à entendre. C’est comme les conseils. Il faut prendre en compte les critiques et s’améliorer pour que ces mêmes critiques disparaissent. C’est logique. (…) Concernant le prix du transfert, il est important. Personnellement, il est dur à digérer. C’est une autre pression à assumer pour moi. Je digère petit à petit », a dit Randl Kolo Muani dans Onze Mondial.

« Mais je vais te faire une confidence : avec le temps, les gens diront que c’était un bon prix pour Randal Kolo Muani. Je sais qu’en ce moment les gens disent : « 90 millions pour Kolo Muani, c’est quoi ça ? ». Moi je dis : « Ils verront », tout simplement. »

Publicité / Ad

Write A Comment