La LFP ne veut pas voir un PSG bis en Ligue 1

Rédigé par : | Le 7 mai 2019 à 23:55
| Mise à jour : 7 mai 2019 à 23:55

Le Parc des Princes

Didier Quillot, directeur général de la Ligue de football professionnel, a évoqué le projet de réforme de la Ligue des Champions.

La LFP et la plupart des clubs français sont opposés à ce projet de réforme de la Ligue des Champions qui favoriserait selon eux les grands clubs. « Si ce projet avait été mis en place cette saison, Lille, actuellement deuxième, ne participerait pas à la Ligue des champions la saison prochaine », explique dans L’Equipe le directeur général exécutif de la LFP.

publicité

Pour lui, les clubs (dont le PSG) qui participeraient à cette compétition « auraient des équipes A et B, la première en C1, la seconde en Championnat. Nous avons besoin de l’équipe A du PSG, pas de la B ».

publicité

« Ce projet vise un objectif : l’augmentation des droits télé européens. Mais de la même manière que les arbres ne montent pas jusqu’au ciel, les droits télé ne sont pas extensibles à l’infini. Si ceux de la C1 augmentent de manière très significative, je pense qu’il y a un risque majeur de cannibalisation des droits TV domestiques ».

publicité

Didier Quillot pointe aussi le risque d’une « baisse d’attractivité, il y aura une baisse des affluences, de la billetterie, du sponsoring et une nouvelle baisse des droits télé. Il y a un risque majeur pour la Ligue 1. Le PSG ? La L1 a besoin du PSG et le PSG a besoin de la L1. Nos destins sont liés ».