Retrouvez chaque jour sur VIPSG l’essentiel de l’actualité football, hors PSG.

L’OL n’a pas changé de main au 21 octobre. L’OL a confirmé dans un communiqué que la vente prévue avant le week-end a encore été reportée. Initialement prévue le 30 septembre, elle avait été repoussée au 21 octobre. Désormais, celle-ci est programmée au 17 novembre. Le rachat d’OL Groupe par John Textor (Eagle Football) est toujours prévu donc, mais l’homme d’affaire américain et le président de l’OL Jean Michel Aulas se sont fixés jusqu’au 31 décembre pour tout finaliser. Avant encore un report ?

Le président de l’OL, Jean Michel Aulas, a évoqué le Ballon d’Or de son ancien protégé, Karim Benzema, dans une lettre envoyé à Marca.« Cher Karim, Nous sommes tous très fiers de vous, de votre voyage de l’académie de l’OL au Real Madrid, en passant par l’équipe de France. Ce magnifique Ballon d’Or est une nouvelle étape de votre vie, la consécration de tout votre travail, de tous vos sacrifices, et aussi le début de quelque chose où plus rien ne sera comme avant. Vous êtes une légende du football, vous êtes un modèle pour les autres générations ».

« Fort tout au long de votre histoire, avec un lien d’amitié profond entre l’Algérie et la France, étant exemplaire et avec de nombreuses leçons apprises. Nous avons toujours cru en toi, nous t’avons toujours accompagné avec notre pensée, car nous savions que ce jour viendrait, que tu serais Ballon d’Or. Maintenant, j’aime penser qu’un jour, vous devrez écrire une lettre à un Ballon d’Or. Un jeune homme que vous aurez suivi, inspiré, ou qui sait, formé dans une académie comme celle de l’Olympique Lyonnais ».

« Il est peut-être déjà là, il vous a peut-être déjà vu recevoir ce prix et au fond, il sait qu’il veut être comme vous. Ce Ballon d’Or est celui du peuple, mais c’est aussi celui de tous ceux qui ont les moyens de réaliser leur rêve et qui n’ont parfois besoin que d’une inspiration pour gagner en confiance et les réaliser. »

CR7 à Chelsea en janvier ?

L’ancien Antoine Griezmann est de retour. Mais il est tout nouveau, tout beau. Avec un moral en berne depuis le début de saison, du à un bras de fer entre l’Atletico et le Barça, Grizou jouait peu. Vendu il y a quelques jours contre environ 20 millions d’euros, le Français semble retrouver des couleurs. Un retour en grâce salué par son coach, Diego Simeone. « Je suis très heureux pour lui. Il a fait un gros travail pour rester à l’Atlético de Madrid, parce qu’il veut être à l’Atlético. Quand quelqu’un est là où il veut être, c’est unique. On dirait que l’on est en train de retrouver le Griezmann qui était parti. Celui d’avant, celui de six mois avant son départ. On revoit le Griezmann que l’on avait eu. Un leader sur le terrain, qui trouve sa place, qui comprend ses coéquipiers et que ses coéquipiers comprennent. Cela lui procure de bonnes sensations », a-t-il estimé. Plutôt une bonne nouvelle pour les Bleus également, à environ un mois de la Coupe du Monde au Qatar.

Officiellement, Manchester United compte sur Cristiano Ronaldo. Mais en coulisses, le club essaie de s’en débarrasser. Selon ESPN, Manchester United avait même accepté de laisser partir CR7 l’été dernier. Mais il n’a pas trouvé preneur. Et pourtant, MU était disposé à le céder gratuitement. A cette époque, Thomas Tuchel avait mis son veto à Chelsea. Mais la donne a changé.  Les propriétaires de Chelsea ont fait savoir qu’ils souhaitaient faire venir Cristiano Ronaldo. Todd Boehly est conscient que le Portugais jouit encore d’une énorme aura sur le plan commercial. Et le sportif aussi, bien sûr… Cependant, Chelsea devra tout de même payer son énorme salaire. Mais à priori, ce ne sera pas trop un problème pour les Blues. Et le Daily Mail précise que Todd Boehly devra aussi discuter de la possibilité de recruter CR7 avec Graham Potter, le nouvel entraîneur. Mais comme celui-ci a été choisi par Boehly lui-même, cela ne devrait être qu’une formalité.

Ronaldo n’était pas le même Ronaldo le 12 juillet 1998

Benzema l’humble. L’attaquant du Real Madrid refuse les comparaisons flatteuses, alors qu’il est entré dans la cour des grands avec Ronaldo ou Zidane. « Un artiste ? Dans ce que je fais, oui. Après, ça ne regarde que moi. Tout ce que je fais, même une simple passe, un simple mouvement, c’est en fonction de ce qui peut se passer derrière. J’ai grandi avec le foot des artistes, Zizou et Ronaldo. Malgré tous les grands joueurs qu’on a vus depuis, c’est d’un autre niveau. Par ce qu’ils ont fait, Cristiano et Messi sont aussi des artistes, tu ne peux pas faire comme eux », a jugé le buteur français pour L’Equipe.

Ronaldo (le Brésilien) n’était pas dans son assiette ce jour-là. 12 juillet 1998, une date qui reste gravée dans la mémoire collective française avec la victoire en finale de Coupe du Monde pour les Bleus. Mais en face, Ronaldo était bien diminué. « Il Fenomeno » confirme avoir perdu connaissance à quelques heures du choc. « Ce n’était pas quelque chose dont on parlait vraiment. Aujourd’hui, on parle beaucoup de la santé mentale des sportifs. À cette époque, nous étions des gladiateurs : on nous jetait dans l’arène et on voyait qui en sortait vivant. La pression m’a entraîné toujours plus bas. Vous êtes si jeune que vous ne savez pas comment la gérer. Cela a un coût », a témoigné Ronaldo.

Paul Pogba voulait tout arrêter. Boubacar Camara, un « proche » de Pogba témoigne : « Quand on s’est réveillé le lendemain (de la sequestration), c’est là que Paul m’explique ce qui s’était passé la veille mais ne rentre pas trop dans les détails car il a peur. En fait, quand je sors de la douche, Paul est assis sur le lit et il est dans ses pensées. (…) Il a dû mal à parler et après il me dit qu’ils s’étaient fait braquer lui et mon petit frère par des mecs cagoulés avec des armes. Que ces mecs-là lui disent avoir assuré sa protection pendant treize ans et que maintenant il doit payer et là, ils lui ont demandé 13 millions d’euros. Paul m’a dit à ce moment-là : comment tu veux que je lui donne cette somme, j’ai plus envie de jouer au foot, j’ai envie de disparaître. Paul pleurait. Je lui ai dit de se calmer. Il a appelé je ne sais pas qui. Il avait peur pour ses enfants, sa femme, sa famille », a raconté Camara à l’Office Central de Lutte contre le Crime Organisé selon le JDD. Paul Pogba explique lui aux enquêteurs que la présence de Camara lui avait été imposée par ses agresseurs afin de s’assurer de sa coopération. Mais l’intéressé nie, clame son innocence et se dit victime.

Le reste des infos transfert, buzz et football, c’est à lire ici

Write A Comment