Kylian Mbappé était en conférence de presse dimanche à quelques heures de France -Allemagne. Il a donné sa version des récents événements chez les Bleus.

Les critiques et l’affaire Giroud. « Ce qu’il a dit ne m’a pas dérangé plus que ça. Mais c’est plus de le sortir publiquement. Je l’ai félicité dans le vestiaire, il ne m’a rien dit et après je l’apprends la presse. C’est plus le fait de le sortir publiquement, j’aurais préféré qu’il vienne et qu’il soit même plus virulent dans le vestiaire. »

publicité

Alors, tout va bien ? « On en a parlé. Et ça a fait beaucoup parler peut-être parce qu’il n’y avait pas beaucoup d’autres choses à dire, parce que sur le terrain, ça se passait bien. Tout le monde sait ce qu’il s’est passé, j’ai été un peu affecté. Mais il ne faut pas en faire toute une histoire. On est ici pour représenter l’équipe de France, c’est le plus important. On a une grande compétition à préparer, ce ne sont pas des petites broutilles qui vont venir perturber notre compétition. Nous deux, plus les 24 autres joueurs sommes concentrés sur le même objectif de remporter l’Euro. »

Les passes… « Giroud, Benzema, Neymar.. Ce sont des joueurs complètement différents. On parle de Neymar qui touche 150 ballons par joueur, Benzema qui en touche 80 et Olivier beaucoup moins de par son profil. C’est sûr que je lui ferai moins de passes mais ça ne veut pas dire que je ne regarde pas Olivier. C’est juste que son profil est différent. Karim vient décrocher à 40 mètres pour toucher le ballon là où Olivier préfère rester dans la surface et être présent pour les derniers ballons. C’est un peu malsain parce qu’on essaye de dire des choses sans les dires. En gros, vous sous-entendez-vous que je ne veux pas faire de passes à Giroud ».

La hiérarchie dans les tireurs de penaltys. « J’ai entendu Griezmann en parler, mais le coach n’a rien dit. J’ai peut-être loupé… (sourire) Mais il n’y a pas de hiérarchie pour l’instant, on va voir… »

0 Partages

Write A Comment

publicité