La joueuse du PSG était sous le coup d’une procédure disciplinaire pour avoir manqué trois contrôles antidopage en moins de 18 mois. L’arrière du PSG et des Bleues n’a pas été sanctionnée par la commission de contrôle dopage de la FFF.

Laure Boulleau ne sera pas suspendue. La joueuse du PSG, qui risquait jusqu’à deux ans de suspension pour avoir manqué plusieurs contrôles antidopage, a été blanchie par la commission de contrôle dopage de la FFF. «Je suis évidemment soulagée de cette décision prise par la commission dopage indépendante de la fédération», a écrit la joueuse selon Le Parisien. «Malgré mes erreurs administratives, que je ne nie pas, mon intégrité n’est donc pas mise en doute et c’est le plus important pour moi. Je veux d’ailleurs insister sur le fait que je n’ai jamais cherché à échapper de manière volontaire à un contrôle anti-dopage», a-t-elle ajouté.

Selon Le Parisien, cette décision aurait été prise grâce à un vice de procédure. « Le troisième et dernier contrôle, le 10 juin 2014, alors que Laure Boulleau avait oublié de signaler qu’elle était en Guyane avec l’équipe de France, aurait été effectué par un préleveur de l’AFLD (agence française de lutte contre le dopage) qui n’était pas habilité », écrit le quotidien. Mais l’AFLD pourrait l’empêcher de prendre part à la Coupe du monde au Canada en juin prochain.

Elle a remercié tous ses soutiens sur Twitter

Write A Comment