L’avocat d’Al-Khelaïfi assure qu’il « n’y a pas d’affaire »

Rédigé par : | Le 19 octobre 2017 à 18:38
| Mise à jour : 19 octobre 2017 à 18:38

Nasser Al-Khelaïfi
Nasser Al-Khelaïfi

Dans L’Equipe, Maître Francis Szpiner, avocat du président du Paris Saint-Germain et de beIN Media Group, réagit aux soupçons de corruption.

La justice suisse soupçonne le président de Be In Media Groupe, Nasser Al-Khelaïfi, de corruption dans l’attribution des Droits TV des prochaines Coupes du Monde. Mais son avocat assure que NAK est clean. A sa demande, il sera entendu le 25 octobre prochain.

publicité

Maître Francis Szpiner explique pourquoi Nasser Al-Khelaïfi a pris les devants. « Au départ, on nous proposait de nous expliquer devant le parquet national financier, à la demande des autorités suisses ».

publicité

« Pour gagner du temps, nous avons préféré directement le faire devant le Procureur suisse. Nous avons donc sollicité les autorités suisses pour être entendus le plus vite possible, à une date qui convienne à toutes les parties ».

publicité

Avant d’ajouter : »Il n’y a pas d’affaire. ll faut bien préciser, car dans l’esprit des gens ce n’est pas clair, qu’il ne s’agit pas de tous les droits télé des Coupes du monde 2026 et 2030 mais seulement de ceux d’une certaine région (Moyen-Orient et Afrique du Nord) où beIN est sans réelle concurrence et pour lesquelles elle a donné le meilleur prix possible à la FIFA. Il y a eu beaucoup de bruit autour de ce dossier. Sûrement trop. »

Nasser Al-Khelaïfi, présent mercredi soir à Bruxelles pour le match du PSG contre Anderlecht, s’est lui dit « serein » dans cette affaire.