L’Equipe justifie ses articles acerbes sur le PSG

Rédigé par : | Le 10 février 2018 à 13:39
| Mise à jour : 10 février 2018 à 13:39

Javier Pastore
Javier Pastore

Dans un édito publié dans L’Equipe, Jean-Philippe Leclaire explique la position du journal.

Attaqué par l’Equipe, le PSG ? Non estime Jean-Philippe Leclaire.

« Alors, comme ça, nous serions de mauvais Français, et d’encore moins bons Parisiens ? Depuis quelques semaines, au nom de l’intérêt supérieur du football tricolore, nous voici sommés par d’attentionnés confrères « d’enfin supporter le PSG, dernier représentant de la France en Ligue des champions ». O.K. Message bien reçu. Eh bien, allons-y : « Ici, c’est Paris ! Paris est magique ! Ô ville lumière, sens la chaleur de notre cœur… » Au moins jusqu’à jeudi. Car le lendemain au nom du même raisonnement, il faudra supporter Marseille, Lyon et Nice, nos derniers représentants français en Ligue Europa », écrit-il.

« Et pour Zizou, on fait comment alors qu’une élimination lui coûterait sûrement son job ? En Espagne, au moins, tout est clair : les médias madrilènes disent le moins de mal possible du Real (même en ce moment), tandis que les médias catalans ne manquent jamais une occasion de s’enflammer pour le Barça ».

« En France, pays jacobin, encore fortement centralisé, L’Équipe ne peut pas se permettre de rouler ouvertement pour le PSG sans provoquer la furie de nombreux marseillais, lyonnais, stéphanois ou sochaliens. Surtout, notre conception du journalisme est aux antipodes du supportérisme aveugle et du patriotisme étroit », conclut-il.