Dans L’Equipe, Donato Di Campli revient sur le transfert avorté de Marco Verratti au FC Barcelone.

C’était quelques semaines avant le tsunami Neymar: le dossier Verratti avait fait couler beaucoup d’encre et créée des remous au sein du PSG.

publicité

L’ancien agent du milieu de terrain Donato Di Campli a confié à L’Équipe ce qu’il s’est passé quand le Barça l’a contacté 2017. « Le PSG n’était pas super à ce moment, je dis à Marco : « On part ou on reste ? » Il me dit : « OK, on essaie une autre expérience ». »

publicité

Ensuite, un bras de fer s’est engagé avec le PSG, Verratti et Di Campli posant même avec une Une de la presse espagnole l’annonçant au Barça.

Mais ensuite, c’est le PSG qui a repris la main. «Le PSG est l’un des plus grands clubs du monde, mais il évolue dans un Championnat faible. J’ai dit à Marco que s’il voulait devenir un champion, il devait changer d’air. Ce n’est pas contre le PSG, mais c’est plus facile de le faire au Bayern, au Barça ou au Real ».

« Quand il s’est aperçu que ce n’était pas possible, il a eu peur. Il craignait qu’on le bloque sans jouer. Quand il est rentré à Paris pour la reprise, ils lui ont dit : « On va prendre Neymar, on va te prolonger, mais tu jettes ton agent ».

publicité

Au final, Verratti a du assuré de sa fidélité au PSG dans une vidéo restée mythique (voir ici). « J’étais en train de forcer pour aller à la rupture, en train de faire la guerre pour le transférer à Barcelone, mais il a reculé. Je suis parti avec une kalachnikov et, à la fin, j’ai terminé avec un pistolet à eau », a avoué Donato Di Campli, qui a ensuite été viré par le joueur italien, pour être remplacé par Mino Raiola.

0 Partages

Write A Comment

publicité