Le PSG ne joue pas bien, mais gagne. Et ça énerve ses adversaires. Mais pour le journaliste de Canal +, Pierre Ménès, Paris mérite d’être en tête du championnat, en attendant le match de l’OM.

publicité

« Libre à chacun de poursuivre ce « PSG bashing » qui fait fureur en ce moment. Il faut donc croire que la seule équipe invaincue d’Europe est nulle et qu’elle est entraînée par une pipe. C’est en tout cas le crédo – ou le créneau – de certains. Maintenant, c’est sûr que pour rester invaincu mercredi soir, il va falloir montrer autre chose. Mais n’est-ce pas ce qu’on disait déjà avant le match aller ? »

Le PSG a une nouvelle fois livré un match peu convaincant.
« De finale européenne, il est sera aussi question pour le PSG, qui est devenu avant le coup d’envoi la dernière équipe invaincue d’Europe après la défaite de Chelsea à Newcastle en début d’après-midi. Paris qui a signé sa 1000e victoire en Ligue 1 avec un magnifique doublé d’Ibra. Ça, c’est pour la colonne « positif ». Dans la colonne « négatif » – car il y en a toujours une cette saison avec le PSG – il y a une nouvelle fois un début de match indigne d’une équipe de ce standing. »

Heureusement, Zlatan était là
« Une nouvelle fois, il a fallu que Zlatan entre en scène pour que le PSG concrétise sa domination. C’est vrai qu’il lui faut 20 minutes pour chauffer son talon, mais une fois qu’il est chaud, c’est lui qui fait gagner le match au PSG. Il en est à 8 buts en 9 rencontres et à mon avis, sa longue absence est l’explication numéro 1 aux difficultés offensives parisiennes de l’automne. »

Le show Bastien et Verratti
« Et puis derrière, on a eu droit au « show Bastien ». L’arbitre a commencé par ne pas expulser Verratti pour un tacle assez dangereux sur Nkoudou. Alors ma position, c’est qu’effectivement la faute volontaire peut valoir un simple carton jaune – mais jaune-orangé, quand même. Le problème c’est que le petit Italien lève le pied très haut. Et lors de PSG-Bordeaux, Poko avait pris un rouge direct pour une faute du même genre sur… Verratti. Toujours ce problème d’uniformité des décisions arbitrales. »

0 Partages

Write A Comment

publicité