Le journal La Provence estime que le PSG peut remercier l’UEFA et Michel Platini pour l’arrivée d’Angel Di Maria.

Le fait play financier levé depuis près d’un mois désormais, en raison des bons résultats financiers du club parisien, ne fait pas que des heureux. Ainsi, La Provence, journal de Marseille estime le PSG a bénéficié d’un coup de pouce de l’UEFA.

« Sauf improbable retournement de situation, Angel Di Maria devrait signer son contrat cette semaine avec le PSG et devenir le deuxième plus gros transfert de l’histoire de la Ligue 1, avec la modique somme de 63M€. Tout près des 64M€ qu’a coûté son futur coéquipier Edinson Cavani en 2013. Très loin en revanche des 18M€ (hors bonus) dépensés par l’OM en 2009 pour Lucho Gonzalez, recrue marseillaise la plus onéreuse de la pourtant très riche histoire olympienne, résume le quotidien régional marseillais », écrit le journal.

« Merci qui ? Merci l’UEFA et Michel Platini. Ce gouffre n’aurait pas été possible sans la levée des sanctions du fair-play financier. L’UEFA, dirigée par Michel Platini, a lâché du lest pour le club parisien, qui s’est plié aux exigences de l’instance européenne et aurait présenté des comptes à l’équilibre à l’issue de la saison passée. Ce coup de pouce permet donc au PSG d’offrir 63M€ à Manchester United, mais aussi un pont d’or à Angel Di Maria », conclut La Provence.