Nasser Al-Khelaïfi se paye frontalement le FC Barcelone, dans un entretien accordé à Politico.

Les accusations ne sont plus brouillées. Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG, s’en prend au Barça et à son mercato miraculeux. En pleine détresse financière il y a quelques mois, le Barça a pu s’offrir Robert Lewandowski, Jules Koundé, Raphinha, Franck Kessié, Andreas Christensen, Hector Bellerin et Marcos Alonso? Rien que ça.

Ce recrutement a fait tiquer NAK. «Est-ce juste ? Non, ce n’est pas juste… Est-ce légal ? Je ne suis pas sûr», a-t-il dit à Politoco. Le patron du PSG assure que l’UEFA va enquêter… et met la pression. «S’ils les autorisent, d’autres feront de même. (…) L’UEFA a bien sûr ses propres règles financières. C’est sûr qu’ils vont tout regarder.»

Ces derniers jours, Nasser Al-Khelaïfi avait estimé que le Barça avait «niveau d’endettement dangereux» et était plus ou moins dopé par «l’injection magique de capitaux».

Write A Comment