Nasser al-Khelaïfi visé par une enquête, le siège de Be In Sports perquisitionné

Nasser Al-Khelaïfi
Nasser Al-Khelaïfi

Nasser al-Khelaïfi, président PDG de beIN Media Groupe, est visé par une enquête pour corruption, concernant l’attribution des droits de diffusion de la Coupe du monde.

La justice suisse a lancé une procédure pénale contre Nasser al-Khelaïfi (en sa qualité de PDG de BeIn Media Group) ainsi que contre Jérôme Valcke, l’ancien secrétaire général de la Fifa, concernant l’attribution des droits média pour les prochaines Coupes du monde.

«Cette enquête est menée pour soupçon de corruption privée, d’escroquerie, de gestion déloyale ainsi que de faux dans les titres», a précisé la justice suisse dans un communiqué. Nasser al-Khelaïfi est visé par cette enquête car il est lien « avec l’octroi de droits média pour les Coupes du monde de football », a expliqué le ministère public de la Confédération (MPC).

Jérôme Valcke est lui «soupçonné d’avoir accepté des avantages indus en lien avec l’octroi de droits média dans certains pays de la part d’un homme d’affaires dans le domaine des droits sportifs en ce qui concerne les Coupes du monde de football de la FIFA de 2018, 2022, 2026 et 2030».

En lien avec cette enquête, les bureaux parisiens de BeIn Sports ont été perquisitionnés jeudi par deux magistrats du parquet national financier (PNF) accompagnés d’enquêteurs anticorruption sur demande de la justice suisse.