Ousmane Dembélé a prolongé au Barça l’été dernier, mais il a posé une condition forte: fixer une clause libératoire très basse.

Ousmane Dembélé a comme qui dirait bien négocier sa prolongation au Barça. Surtout pour se réserver une porte de sortie en cas de coup dur.

Selon L’Equipe, les dirigeants catalans ont accordé une belle augmentation de salaire au Français, mais le joueur a accepté de ne pas toucher de prime de signature. Ses agents n’ont pas non plus toucher de commissions, ce qui est assez rare de nos jours.

Le PSG n’y pense pas… pour le moment

Mais le clan Dembélé a en contrepartie imposé une clause libératoire très, très  basse : 50 millions d’euros et valable  dès l’été prochain. Le Barça pourrait donc perdre le Français contre un mini-chèque dans quelques mois… et Ousmane Dembélé toucherait la moitié de cette somme.

Autant dire que de nombreux clubs vont sûrement se jeter dessus… Et peut-être le PSG ? L’été prochain sera celui de tous les dangers, surtout si Lionel Messi n’a pas prolongé d’ici là. Pour le moment, Luis Campos assure que le Français n’est pas une option. Mais Paris cherchera forcément à se renforcer. Après avoir manqué Lewandowski, Dembélé pour 50 millions, ce serait une affaire… sportive et économique.

Write A Comment