Neymar a bien écopé de trois matchs de suspension dont un avec sursis. Mais la LFP enquête encore sur l’autre affaire.

Neymar vs Alvaro, ce n’est pas fini.  La LFP a expliqué pourquoi elle n’avait pas encore prononcé de sanctions concernant les accusations de racisme de Neymar envers Alvaro. Le Brésilien, lui, aurait tenu des propos homophobes.

Le président de la commission de la LFP Sébastien Deneux a évoqué le sujet:  « Nous sommes une commission de discipline et on doit disposer d’éléments tangibles sur laquelle la commission doit investiguer ».

« On va continuer d’investiguer sur les images pour apprécier s’il y aura des sanctions disciplinaires. Ce mercredi, on était saisi pour des propos à caractères racistes, éventuels et supposés, rien n’est prouvé il faut parler avec la plus grande prudence. Cela permettra à l’instruction de révéler ».

« S’il y a d’autres éléments (des éventuels propos homophobes de Neymar, ndlr), les parties pourront s’exprimer et la commission fera son travail. On sait qu’il y a eu un échange de propos. Les certitudes ne sont pas suffisantes pour convoquer les joueurs. On va continuer d’investiguer sur les images pour apprécier s’il y aura des sanctions disciplinaires vis-à-vis d’un tel ou d’un tel. On n’a pas en l’état d’éléments précis et définitifs. C’est sans préjugés », a-t-il conclu.

0 Partages

Write A Comment