Le milieu italien du PSG a pris la défense de son jeune compatriote, accusé d’avoir appuyé quelques tacles contre Florent Balmont.

« Il n’y a pas carton jaune. Il n’y a pas faute. Tous les joueurs parlent avec Marco parce que c’est un grand joueur. Il sait quand il fait bien, il sait quand il fait mal. Mais là, il n’y avait rien. J’étais à côté et il ne l’a pas touché », a affirmé Thiago Motta dans le Parisien. Les esprits se sont échauffés avec Florent Balmont, le milieu lillois, qui a aussi été coupable de quelques agressions.

publicité

« Marco n’était pas énervé. C’est un joueur essentiel pour notre jeu et qui veut toujours gagner. Il a ce caractère. J’espère qu’il ne le perdra jamais. Ce soir, je le répète, il ne mérite pas de carton. Le coach a été joueur. Il sait comment cela se passe. On peut parler encore et encore. Mais regardez bien les images à la télé. Si vous voulez créer une polémique entre le coach, Marco et moi, évidemment c’est plus facile. Mais la vérité, c’est qu’il n’y a pas faute ».

publicité

Laurent Blanc n’a semble-t-il pas vu la même prestation de Marco Verratti, et estime que l’Italien va « avoir de gros problèmes » s’il continue à jouer de la sorte…

0 Partages

Write A Comment

publicité