Alors que la presse espagnole ne manque pas d’imagination pour évoquer le cas Messi et son avenir, le Barça évoque un retour de la Pulga.

Lionel Messi a eu du mal à s’adapter à Paris. C’est indéniable. Une première saison ratée, notamment en raison d’un brusque changement de vie. Et Messi aurait notamment dans le viseur de ses difficultés… les embouteillages.

Agacé par les difficultés de circulation, Lionel Messi ne voudrait ainsi pas prolonger au PSG pour cette seule et unique raison, selon la chaîne de télévision catalane Betevé. L’attaquant réside en effet à Paris, en entre ville, et doit donc jongler avec la difficile circulation parisienne pour se rendre au Camp des Loges tous les jours.

Une affirmation qui peut paraitre un peu loufoque, d’autant que les négociations avec le PSG n’ont pas encore commencé. Mais Messi ne voudrait pas non plus revenir au Barça, du moins, tant que Gerard Piqué est encore au club.

Messi gratuit oui… sinon non

Du côté du Barça, on a réagi à cette info avec un angle… économique. Eduard Romeu le vice-président du Barça, en charge du secteur économique, s’est confié lors d’une interview accordée à Catalunya Radio. « S’il (Lionel Messi) revenait, ce serait gratuitement. De cette manière, ce serait possible en ce qui me concerne, même si je n’ai pas encore préparé le prochain budget. C’est important d’avoir retrouvé l’espoir, c’est la première chose qu’on recherchait, le retour d’un cercle vertueux. Il faut être performant au niveau sportif pour pouvoir retrouver l’espoir et les succès, en même temps que la performance économique. »

Le Barça a en effet pour obligation de réduire les salaires, en raison du plafond salarial imposé par la Liga. « D’un point de vue économique, on peut dire qu’on a sauvé le Barça. Aujourd’hui, nous avons besoin de beaucoup d’austérité et de rigueur. Il reste beaucoup de travail à faire. Nous devons travailler pour augmenter nos revenus qui, avec la maîtrise des dépenses, nous aideront à payer la dette. C’est l’objectif principal ». A moins que Messi vienne jouer pour le salaire minimum, comme l’avait Dani Alvès, cela parait donc… impossible.

Write A Comment