La Coupe du Monde approche, et le président de la FFF Noël Le Graët évoque les objectifs, mais aussi Zidane, qui a fait l’objet d’une rumeur au PSG ces dernières semaines.

Il faut aller le plus loin possible. Les Bleus, champions du monde il y a quatre ans, doivent réussir leur Mondial, prévient Noël Le Graët, le président de la FFF. La pression est maximale sur Didier Deschamps.

« On est tenants du titre, alors j’attends qu’il ait la même ambition, sachant qu’on est plutôt favori. Mais on n’a pas évoqué l’après. Si Didier fait une bonne Coupe du monde, il a presque les cartes en main s’il veut continuer. Si la Coupe du monde est moyenne, il y aura discussion. Il faut qu’il garde l’envie et la foi », a-t-il dit dans L’Equipe.

Zidane ? On verra après le Mondial

Le président de la FFF dément cependant avoir déjà parlé avec un éventuel successeur, dont Zinedine Zidane, qui aurait utilisé le PSG pour mettre la pression sur les Bleus, qu’il veut entraîner. « Même pas en rêve ! Je ne vais pas discuter avec Zidane maintenant, je me l’interdis. Les journalistes se chargent suffisamment de parler de Zidane ».

« Il ne me viendrait pas à l’idée de lui passer un petit coup de fil pour lui dire : « Dis donc, ne signe nulle part, attends la Coupe du Monde ». Vous me voyez dire ça ? Il n’y a pas de sujet Zidane, c’est Didier Deschamps qui est en place et on verra après la Coupe du Monde ».

Au printemps dernier, l’hypothèse d’une arrivée de Zidane au PSG a fait la Une de tous les médias. Avant d’être démentie. Selon certaines sources, ZZ se serait ainsi servi de la rumeur PSG pour faire pression sur les Bleus. Mais sans contacts directs, donc, si l’on en croit le président de la 3F.

Write A Comment