Dans les colonnes de l’Est Républicain, Jean-Michel Aulas a réitéré ses attaques vis-à-vis du PSG.

JMA s’en prend encore au PSG. Après ses précisions de samedi sur le “dumping financier” pratiqué par le PSG, le président de l’OL a encore une fois critiqué le club de la capitale.

Jean-Michel Aulas assure qu’il n’a “absolument rien contre le PSG”. Mais poursuit : “Je me permets de parler de la concurrence totalement déloyale du PSG en L1 parce qu’elle est tout simplement très mauvaise pour l’attractivité et la compétitivité de notre championnat”.

Il continue : “Dans le sport, il y a toujours des favoris et des plus petits qui ont moins de chances de gagner, mais ce n’est pas possible d’avoir un championnat avec dix-neuf des vingt équipes n’ayant aucune chance sur la ligne de départ. Dans notre L1, le suspense, c’est pour la 2e place. La saison dernière, on a fini second de L1 avec 31 points de retard sur Paris ! C’est le genre d’écart que l’on risque souvent de retrouver en fin de championnat si personne n’a le courage de le dire pour faire bouger les choses », a-t-il dit dans le journal de l’Est Républicain.

“Quelles polémiques ?”

Pointant du doigt le Qatar, Jean-Michel Aulas a dénoncé une « aide d’État de 200 millions d’euros par an », qui selon lui « nuit à l’ensemble du football français ». Et va plus loin : “C’est à la FFF et à la LFP de réguler les choses. Ce PSG-là tue la concurrence”.

Il est aussi revenu sur ses tweets de la semaine dernière, assurant avoir reçu des soutiens. “Par exemple, je viens de recevoir un tweet d’un député européen qui va se pencher sur l’aide d’État dont bénéficie le PSG. Le foot est une activité commerciale comme une autre, avec des règles bien précises qui doivent être respectées”.

Ce week-end, lors du Trophée des Champions, le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi avait préféré calmer les choses : “Quelles polémiques ? Réellement, je ne veux pas réagir. Nous, on parle sur le terrain. On gagne sur le terrain”, avait-il dit. Mais avec ces nouvelles déclarations, le PSG pourrait changer de stratégie…

Write A Comment

Google News Google News