Jean-Michel Aulas ne devrait plus s’exprimer publiquement sur le PSG.

JMA a fait cette annoncer devant les autres présidents de clubs, lors du conseil d’administration de la LFP. Il a assuré qu’il ne soulèverait plus de polémique, comme il a pu le faire cet été, parlant à plusieurs reprises d’un déséquilibre pour le PSG, l’accusant de dumping financier.

Bernard Caïazzo, patron du syndicat des clubs Première Ligue, a confirmé l’annonce dans Le Parisien : «Jean-Michel Aulas a pris l’engagement de ne plus faire de commentaires négatifs sur le PSG. Cela peut nuire à l’image du PSG et ce n’est pas bon pour le football. S’il a des choses à dire, il doit le dire au sein des instances mais pas sur la place publique.»

“Ce PSG-là tue la concurrence”

« Dans le sport, il y a toujours des favoris et des plus petits qui ont moins de chances de gagner, mais ce n’est pas possible d’avoir un championnat avec dix-neuf des vingt équipes n’ayant aucune chance sur la ligne de départ. Dans notre L1, le suspense, c’est pour la 2e place. La saison dernière, on a fini second de L1 avec 31 points de retard sur Paris ! C’est le genre d’écart que l’on risque souvent de retrouver en fin de championnat si personne n’a le courage de le dire pour faire bouger les choses », avait-il dit dans le journal de l’Est Républicain.

Pointant du doigt le Qatar, Jean-Michel Aulas avait dénoncé une « aide d’État de 200 millions d’euros par an », qui selon lui « nuit à l’ensemble du football français ». Et va plus loin : « C’est à la FFF et à la LFP de réguler les choses. Ce PSG-là tue la concurrence ».

Write A Comment

Google News Google News