Le patron de l’OL Jean-Michel Aulas a critiqué le PSG, qui a décidé de se séparer de Laurent Blanc.

Laurent Blanc débarqué du jour au lendemain du PSG, ou presque. Voilà une décision qui n’a pas vraiment plus à Jean-Michel Aulas.

«J’ai lu dans la presse que le PSG envisageait de mettre un terme au contrat de son entraîneur… je suis atterré», mais trouve que les 20 millions d’euros promis à Laurent Blanc, comme indemnité de licenciement est «indécent». «Ça fait se poser des questions profondes. Quand on parle d’indemnités pour une équipe de coaches qui vient de gagner trois titres qui est du montant du chiffre d’affaires de la plupart des clubs de L1, ça m’interpelle. On dira demain sur les réseaux sociaux que je me mêle de ce qui ne me regarde pas.»

«Quand on est Français, on paie ses impôts comme tout le monde; quand on est Qatari, je crois comprendre qu’on n’a pas les mêmes règles fiscales que les autres. Si derrière on a la capacité à dépenser plus que les autres, sans qu’il y ait de contrôle, c’est insupportable», a assuré Jean-Michel Aulas, qui a proposé que les autres clubs de Ligue 1 se saisissent du problème.

Write A Comment

Google News Google News