Dans L’Equipe, Raymond Domenech estime qu’Unai Emery doit tirer un trait sur le PSG d’Ancelotti et Blanc.

Unai Emery ne veut pas perdre Thiago Motta. L’Italien envisage de mettre un terme à sa carrière en fin de saison, mais le coach espagnol aimerait le voir continuer.

Une erreur, selon Raymond Domenech. « Thiago Motta, ses performances actuelles sont moyennes, comme ses stats,. La vitesse n’a jamais été son point fort, mais il donnait par le passé du rythme par sa vision du jeu et sa qualité technique au-dessus de la moyenne. Il est le parfait joueur pour une équipe dominatrice qui possède le ballon dans le camp adverse. En revanche, quand la possession s’équilibre et qu’il est obligé de courir après le ballon, on sent le poids des années. Il est souvent à la limite”, dit le consultant de l’Equipe.

“Il faut qu’il applaudisse ce départ”

“Avec un tableau pareil, on se demande bien pourquoi il reste sur le terrain et écarte plus souvent qu’à leur tour Verratti, Rabiot ou Matuidi, sans parler des recrues choisies ou non par Unai Emery. Mais ce qui me semble le plus évident, c’est que sa présence pose le problème de l’identité de cette équipe”.

“Qu’elle reste performante au vu des joueurs qui la composent paraît logique. Mais est-ce bien l’équipe de l’entraîneur basque ? Son discours de début de saison sur la verticalité et la vitesse des contres est battu en brèche par la présence de Thiago Motta, qui ralentit le jeu en captant les ballons par sa position très basse. Le présent et l’avenir du PSG ne passent plus par Motta, c’est une certitude. Et si Emery veut pouvoir imposer son style, il faut qu’il applaudisse ce départ”. Un avis bien tranché qui devrait faire réagir…

Write A Comment

Google News Google News