Après la déroute du Brésil en Copa America, le sélectionneur Dunga est plus que jamais fragilisé.

Dunga l’a affirmé : il ne démissionnera pas de son poste de sélectionneur du Brésil, même si son équipe a été éliminée lors des phases de poule de la Copa America, une nouvelle humiliation pour la Seleçao.

Marco Polo Del Nero, le président de la CBF, l’a pourtant convoqué pour une réunion de crise ce mardi. au début du printemps, la fédération avait lié l’avenir de Dunga aux performances de la Seleçao en Copa America. Ce pourrait donc être la défaite de trop pour Dunga, qui lui, reste droit dans ses bottes.

“Le président de la fédération sait ce que nous faisons et comment nous travaillons. Quand tu travailles pour la sélection brésilienne, tu sais très bien que les critiques s’intensifient dès que les résultats ne viennent pas, mais au fond, tu sais où tu vas. Au Brésil, on veut que tout change en deux minutes, mais dans le football, vous devez être patients. Je ne crains pas un licenciement, je ne crains que la mort”, a-t-il dit.

Tite (Corinthians), est annoncé pour le remplacer des les JO, au mois d’août. Ce qui serait forcément une bonne nouvelle pour Thiago Silva et David Luiz, deux bannis de l’ère Dunga.

Write A Comment

Google News Google News