L’UEFA a bien voté des amendements pour assouplir les règles du fair-play financier. Mais elles ne concernent pas le PSG et l’AS Monaco.

L’UEFA drague les nouveaux entrants, mais pour les acteurs déjà présents, c’est la soupe à la grimace. Réunie à Prague, l’UEFA a voté les modifications au fair play financier, mais celles-ci ne concerneront que des clubs qui ne sont pas déjà sous le coup d’une sanction.

Le PSG, l’AS Monaco et Manchester City sont donc encore soumis aux mêmes règles : pour Paris, ce sera 60 millions pour recruter, hors vente éventuelles.

Selon L’Equipe, tout espoir n’est pas perdu. Cette décision pourrait en entraîner une autre, car le PSG s’était engagé pour un déficit de 30 millions d’euros à la fin de cette saison, avant d’être à l’équilibre en juin 2016. Mais les comptes du club seraient déjà positifs.

L’UEFA pourrait donc faire un petit geste pour le PSG. «Ils devraient rendre leur verdict dans les deux ou trois prochains jours, avec de très sérieuses chances qu’il soit positif pour le PSG», écrit L’Equipe. Le PSG pourrait alors recruter comme bon lui semble cet été, à condition d’être toujours dans le vert…

Write A Comment

Google News Google News