Dans sa chronique France Football, l’ancien directeur sportif et entraîneur de l’OM félicite le coach du PSG.

Pour une fois, José Anigo ne crache pas sur le PSG. Loin de là. “Attention, je vais dire du bien d’un Parisien ! Sans me forcer en plus”, écrit-il, avant de lancer son argumentaire sur Laurent Blanc, qu’il juge a la hauteur d’une mission compliquée.

“Si tout paraît aussi facile et limpide pour les Parisiens depuis l’entame de la saison, au moins en Championnat, Blanc doit bien y avoir une petite part de responsabilité. Voire une grosse. Ce n’est pas donné à tout le monde de conduire une Formule 1 comme celle-ci. Avoir du “matos” ne fait pas de vous un génie et ne règle pas non plus tous les problèmes. Il en crée surtout d’autres. Et force est de constater que Blanc conduit ce bolide avec une belle assurance”, assure-t-il.

“Parmi tous ceux qui pleurent sur leur sort et essaient de faire croire qu’ils pourraient facilement prendre sa place, il y a une belle majorité d’inconscients. Ou de vantards. A moins que ce soient les mêmes ! Ce n’est pas donné à tout le monde de diriger avec un tel doigté une voiture de course comme celle du PSG. Ça ne se conduit pas comme un vulgaire tacot de Ligue 1”, juge-t-il.

Write A Comment

Google News Google News