Selon Le Parisien, l’UEFA envisage bien d’alléger le dispositif de contrôle des clubs, mais seulement pour les nouveaux investisseurs.

Le PSG comptait beaucoup sur un allègement du FPF, mais il va semble-t-il falloir trouver des parades. Car l’UEFA va bien proposer un allègement, mais simplement pour les nouveaux propriétaires de club.

Aujourd’hui, les clubs inscrits dans les compétitions européennes, doivent équilibrer leurs recettes et leurs dépenses avec un déficit maximal de 45 M€ sur les trois dernières saisons. Cette mesure phare du fair play financier ne sera pas applicable, selon Le Parisien, si un nouveau milliardaire, qui n’est pas présent dans le foot, décide d’investir dans un club en 2015-2016. Cette dérogation sera même valable pendant quatre saisons ! Cependant, les nouveaux actionnaires devront rembourser en cas de pertes de leur club.

“Le PSG handicapé ? Pourtant, il a tout gagné”

La mesure ne s’appliquera donc pas aux clubs actuellement bloqué par le fair play financier, dont notamment le PSG et l’AS Monaco. Une très mauvaise nouvelle pour QSI, qui comptait investir massivement dès la saison prochaine, en attirant notamment un certain Cristiano Ronaldo.

Pour Michel Platini, cette mesure n’handicape pas le PSG plus que ça : “Le PSG handicapé ? Pourtant, il a tout gagné… Pas en Europe ? Ah oui, c’est vrai. Dommage ! Est-ce que cela va figer la hiérarchie ? Moi, j’ai vu la Juventus en finale de la Ligue des champions cette année, ce qui ne lui était plus arrivé depuis douze ans. La saison dernière, c’était le Real Madrid qui n’avait pas gagné depuis douze ans contre l’Atlético Madrid, absent à ce niveau depuis vingt-cinq ans. Je ne vois pas où ça fige les choses. Mais bon, je sais que ça vous intéresse beaucoup, vous les Français, parce qu’il y a le PSG. Si le Qatar avait investi à Milan, vous seriez bien embêtés en ce moment !”, ironise-t-il dans Le Parisien.

Write A Comment

Google News Google News