Aleksander Ceferin, président de l’UEFA, a accordé une interview à la chaine allemand ARD.

Le patron du foot européen ne nomme pas le PSG. Mais il s’agit bien d’un message clair au club parisien. Revenant sur l’annonce de l’enquête de l’UEFA sur le mercato du club, le président de l’instance a assuré qu’il y aura peut-être un durcissement des sanctions du fair play financier.

“Je suis avocat, je sais donc que lorsque vous avez sanctionné avec une amende une première fois, alors vous devez prendre une autre sanction la deuxième fois. Je ne parle pas là concrètement d’un club en particulier, tant que nos enquêtes ne sont pas terminées”, a-t-il d’abord dit.

“Mais soyons clairs : si vous ne prenez pas des sanctions sérieuses, alors rien ne changera. Nous rappelons à tous de suivre les règles. Si cela ne fonctionne pas, nous prononcerons des punitions sévères qui montrent que nous sommes l’institution dirigeante.”

Aleksander Ceferin prend cependant bien le soin de ne pas pointer du doigt le PSG, ou encore Manchester City. “Je ne peux pas commenter de cas spécifique avant que l’affaire ne soit terminée, mais croyez-moi, nous avons un personnel hautement qualifié qui ne peut pas être trompé par certaines manœuvres”.

“Il existe de nombreuses façons de générer de nouvelles sources de revenus. Mais cela ne devrait pas être lié aux propriétaires du club. Ce n’est pas si simple, il ne suffit pas d’arriver avec de l’argent frais et d’acheter qui vous voulez. Nous allons tout vérifier, c’est ce que je peux promettre.”

 

Write A Comment

Google News Google News