Le futur centre d’entraînement sera choisit prochainement : les villes de Paris et Saint-Germain en Laye ont déposé cette semaine leur dossier commun définitif. Le terrain sera plus petit que l’ancien projet, mais moins coûteux.

Depuis plusieurs années maintenant, le PSG cherche à déménager. Poissy et Thiverval-Grignon, deux communes des Yvelines, sont candidates. Mais il y a aussi l’actuel hôte du PSG, Saint-Germain en Laye, qui souhaite conserver le club sur ses terres. Avec la ville de Paris, Saint-Germain en Laye a déposé cette semaine un dossier définitif de candidature pour accueillir le futur centre d’entraînement.

Le terrain propriété de la mairie de Paris, “se situe toujours sur la plaine d’Achères située un peu plus au nord que l’actuel Camp des Loges, le projet a été revu à la baisse”, selon Le Parisien.  “Les deux villes proposent un terrain de 40 hectares, et non plus 60 hectares comme initialement envisagé, ce qui aurait pour conséquence d’abaisser le prix de vente (environ 35 M€ pour le PSG) mais aussi les coûts de la dépollution du sous-sol (environ 10 M€) dont Paris prendra une large part à sa charge. En effet, ces terrains ont longtemps servi d’épandage des boues des stations d’épuration aboutissant à une importante pollution”, poursuit le quotidien.

Mais le dossier attend le feu vert de la Préfecture de Région “qui doit dire si ce projet de centre d’entraînement est compatible avec celui, voisin, de grand port sur la Seine baptisé Port Seine-Métropole Ouest”, conclut Le Parisien. Le PSG devrait rendre sa décision en janvier.

Write A Comment

Google News Google News