Le joueur du PSG Nordi Mukiele a été impliqué dans un violent choc avec le gardien de Clermont, ce qui a nécessité qu’il suive le protocole de commotion.

Malgré cela, le latéral droit, qui a rarement été titulaire cette saison, a refusé de quitter immédiatement le terrain après l’incident, malgré sa blessure à la lèvre. Sa présence lors du match PSG-Clermont n’a duré que huit minutes.

Visiblement en colère, Mukiele a suscité l’intervention du directeur sportif, Luis Campos, qui a dû quitter les tribunes pour le calmer. Malgré une discussion animée avec Campos, Mukiele est retourné aux vestiaires en exprimant son agacement, allant même jusqu’à frapper un mur avant de rejoindre le banc, où il est resté visiblement contrarié.

Sur les réseaux sociaux, l’ancien défenseur de Leipzig a tenu à rassurer tout le monde après le match en écrivant : “Merci à tous pour vos messages, je vais bien ! Plus de peur que de mal.”

Luis Enrique, le coach du PSG, a cependant tenu à défendre son joueur. «Est-ce qu’il y a eu quelque chose de rendu public ? Non ? Le docteur a jugé que c’était une action dangereuse, Nordi voulait continuer à jouer mais c’était mieux de ne pas prendre de risque. Mais je comprends que Nordi ait voulu jouer».

Write A Comment