Bradley Barcola a évoqué le PSG a deux visages lors du match contre la Real Sociedad. Luis Enrique a du secouer ses joueurs.

Le PSG était endormi en première mi-temps. La Real Sociedad a bien asphyxié les parisiens pendant 45 minutes. Et à la mi-temps, il a fallu remettre les choses dans l’ordre. Luis Enrique a parlé dans le vestiaire.

“On a mal commencé, en première mi-temps on s’est fait bouger. Je pense que mentalement on devait sûrement pas s’attendre à ça. Mais le coach nous a réveillé à la mi-temps, on a écouté ses consignes et c’est pour ça aussi qu’on a pu inscrire ces deux buts”.

“On part avec un avantage pour le match retour. On est très content de cette victoire et maintenant il faut faire le travail lors du retour”.

“Le coach était bien énervé”

Gigio Donnarumma valide le discours de Luis Enrique. “C’est normal, c’est un coach extraordinaire qui nous demande le maximum, c’est normal de s’énerver un peu. Il donne tout pour l’équipe et on doit tout donner pour lui. Nous sommes une équipe très unie, l’équipe a bien pris son discours parce qu’on a vu qu’en première période on avait beaucoup de difficultés. En seconde période, on a mieux sorti le ballon et on marque deux buts fantastiques”, a salué l’Italien en zone mixte.

Même son de cloche du côté de Marquinhos. «On a eu beaucoup de difficultés en première période. C’est une équipe qui a beaucoup de mobilité, d’engagement. On savait que ça allait être difficile. Le coach nous a tiré les oreilles, on s’est parlé. En deuxième période, c’était beaucoup mieux. On savait que si on arrivait à sortir du pressing, on aurait des espaces. Le coach était bien énervé. Luis est quelqu’un qui nous dit toujours la vérité», a dit le capitaine Brésilien.

Write A Comment