Luis Enrique a fait le point ce vendredi avant le match de Ligue 1 contre Clermont. Le PSG ne doit pas encore penser au choc contre le Barça.

Adaption à Paris. “Je suis de Gijon, je suis espagnol, mon accent me trahit. Mais ma maison, mon club, c’est Paris. Je vis le moment présent. Ma vie actuellement, c’est Paris. Je veux donner le maximum à ce club. Mais je suis de Gijon, des Asturies.”

Mbappé. “Est-il le meilleur joueur du monde? Si on considère les chiffres, vous répondez à toutes les questions.”

Marquinhos. “En plus d’être le capitaine, le référent sur et en dehors du terrain, il est impliqué comme s’il était un jeune joueur. Il a la vocation de s’améliorer, il veut toujours s’améliorer. Il reflète à la perfection cette mentalité. On connaît le joueur. Il est capable d’aider.”

“Je fais confiance aux 23 joueurs”

Un groupe concerné. “Je n’ai jamais eu une équipe avec 12-13 titulaires. J’ai toujours fait autrement. Le joueur doit se sentir impliqué. Si quelqu’un est meilleur que toi, il joue. Je sais qui va jouer demain contre Clermont. On va voir. Je fais confiance aux 23 joueurs.”

Les jeunes. “Barcola? Il était à l’entraînement, il se sent bien. J’observe et regarde. Il doit se préparer. Je suis content de son retour. Zaire-Emery latéral droit? Son rôle est différent en défense. Mais il a les capacités pour pouvoir jouer aux deux postes, comme Carlos Soler, Marquinhos qui peut être aussi latéral. J’ai beaucoup d’options.”

Dembélé dans l’axe. “Dembélé est un joueur qui fait la différence dans le coeur du jeu, sur les côtés… L’important c’est savoir où sont les espaces. J’ai cette idée forte que quand il y a de l’espace au coeur du jeu, on peut le rapprocher au coeur du jeu. Il peut marquer des buts.”

Clermont, juste Clermont

Sans Hakimi contre le Barça. “Qui pour le remplacer? On peut tout attendre, de façon pensée et concertée avec mon staff. Je veux voir une version du PSG ambitieuse demain. On veut gagner la Ligue 1 et transmettre une idée claire de jeu.”

Focus sur Clermont. “Avant de préparer la saison, on analyse le calendrier. Il y a beaucoup de variables: le temps de jeu, les joueurs appelés en sélection… On ajuste en fonction de tout ça. Cette prévision est toujours adaptable. Le plus important tout de suite c’est de jouer et gagner encore des matchs parce qu’on n’a pas encore gagné la Ligue 1. On doit être en bonne position pour gagner tous les matchs. Je ne veux pas que les joueurs pensent à Barcelone, mais à Clermont.”

Le staff médical. “Le football de haut niveau implique un risque très haut de blessure. L’important est d’avoir un bon service médical pour que les joueurs récupèrent vite. On a des spécialistes. La prévention est importante. C’est évident qu’on travaille tous en équipe autour d’une même équipe. On a aussi un département alimentation. C’est un sport où il y a des blessures. Il faut prévenir, puis guérir. On peut toujours s’améliorer.”

Write A Comment