Luis Enrique a évoqué en conférence de presse le match en retard de Ligue 1 contre Lorient ce mercredi soir à 19h : pour le coach du PSG, il n’y pas de 11 titulaire.

Le titre cette semaine ? “Ça ne nous aiderait pas (d’être champion avant la Ligue des champions). J’espère qu’on sera titré demain mais l’important n’est pas quand ça arrivera. Le plus important est comment on joue. Même si on gagne le championnat, on continuera de lutter.”

Fierté. “Nous étions clairement le favori du championnat. Tout le monde ne parvient pas être champion avec autant de matchs d’avance. On a le meilleur effectif, le meilleur budget, c’est presque obligatoire de remporter le championnat, mais on l’a fait en étant supérieur.”

Prudence avec Nuno Mendes. “C’est un joueur top à son poste. On veut le protéger, il n’a pas joué pendant très longtemps. Il est à 100% mais on est prudent, on veut qu’il réussisse à se réintégrer au fur et à mesure.”

Onze de départ ? Quel onze de départ ? “Quel est le onze de départ d’habitude? Ah! Je ne savais pas. On n’a pas d’équipe-type. Peu importe quand nous gagnerons le championnat, on l’a mérité tout au long de la saison. L’objectif est comment on va gagner, comment on va jouer. Je fais attention à ce que je vois dans les matchs et les entraînements. Vous aimez bien parler d’équipe-type. Je fais attention aux profils des joueurs, selon les entraîneurs, c’est mieux pour le groupe et les joueurs qu’ils voient que ce qu’ils font à l’entraînement compte. A l’heure actuelle, tout le monde peut être acteur des matchs.”

Oui, le PSG veut le quadruplé. “Sans aucun doute, c’est une motivation de faire quelque chose qui n’a jamais été fait en France pour marquer histoire de notre club, la ville et le pays. Ca nous motive mais pour le moment, on a seulement un titre (Trophée des champions), il faut gagner le championnat et continuer à lutter pour tout donner. C’est encore chemin long et sinueux.”

Gonçalo Ramos. “En ce qui concerne les transferts, il faut en parler à Luis Campos. Ramos? Je suis très heureux d’avoir un joueur aussi jeune de lui. C’est bien d’avoir des 9 comme kolo Muani et Ramos pour un entraineur.”

Write A Comment