En conférence de presse mardi avec l’Equipe de France, Kylian Mbappé a confirmé que son temps de jeu réduit en fin de saison était une directive du PSG. Mais Luis Enrique est intervenu.

Kylian Mbappé se lâche. Moins de 24 heures après son départ du PSG, le joueur confirme quelques rumeurs. Oui, le PSG a imposé qu’il ne joue plus, après qu’il ait annoncé son envie de rejoindre le Real Madrid et ne pas prolonger.

“On m’a fait comprendre (que je ne jouerai pas avec Paris), on me l’a dit en pleine face, on m’a parlé violemment, on me l’a dit. Luis Enrique et Luis Campos m’ont sauvé. Je n’aurais pas remis un pied sur le terrain sans eux. C’est la vérité c’est pour ça que j’ai toujours eu cette reconnaissance par rapport au coach et au directeur sportif”, a-t-il lancé, sans donner de noms précis.

“Au PSG je n’étais pas malheureux, cela serait cracher dans la soupe et au visage des gens qui m’ont défendu, j’ai toujours été heureux. Mais des choses me rendaient malheureux. Mais un joueur comme moi ne pouvait pas le montrer car je suis un leader. On me suivait donc j’ai essayé d’être le plus positif possible. Le coach, les joueurs et les salariés du club m’ont soutenu. Ce serait un peu batard de venir et de cracher en disant que j’étais malheureux. Mais des choses et des gens m’ont rendu malheureux.”

“Je suis grassement payé pour jouer au foot”

“Il y a énormément de pression mais ce n’est que du football et il y a plus grave dans la vie. J’ai toujours eu cette éducation de ne pas venir pleurer. Je suis grassement payé pour jouer au foot et faire ma passion pendant que certains se lèvent pour aller à l’usine et font un travail éprouvant. Je continue de dire que ce que j’ai vécu je ne souhaite à personne de le vivre”

“Donc je trouve ça déplacé de venir me plaindre quand je vois ce qu’il se passe, il y a des choses bien pire dans le monde. C’était pas facile mais ça fait partie de mon éducation. J’aurais peut-être dû mais c’est comme ça. Pour les messages reçus, je n’ai pas pu tout voir mais juste prendre la peine de penser à moi mais c’est sûr que j’ai vu Cristiano Ronaldo, Sergio Ramos, Iker Casillas, mes futurs coéquipiers, des anciens partenaires. Ca fait vraiment plaisir et ça contribue à mon épanouissement avec la banane que j’ai. Merci et j’espère être à la hauteur de ça.”

Write A Comment

Google News Google News