Laurent Perrin, journaliste au Parisien, évoque la fin tendue au PSG entre le président Nasser Al-Khelaïfi et Kylian Mbappé.

C’est la guerre entre Kylian Mbappé et le PSG. Ou plus précisément, entre Kylian Mbappé et le président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi. Le dirigeant n’apprécie pas du tout le départ de son joueur star, confie Laurent Perrin, journaliste au Parisien.

“Il ne faut pas croire que les décisions sont plus faciles quand on a beaucoup d’argent. Al-Khelaïfi est un très bon président, mais il n’a pas que des qualités. Son principal défaut vient, selon moi, de sa susceptibilité. Dans son esprit, un joueur qui quitte le PSG est un traître. C’est une réaction binaire qui n’est pas digne de son statut. Nasser a manqué de grandeur dans sa gestion du cas Mbappé”, estime le journaliste lors d’un chat. 

“Le 5 juillet (2023, NDLR) le PSG était persuadé qu’il voulait partir et qu’il avait déjà un accord avec le Real Madrid. C’était totalement faux. Mbappé voulait rester, jouer une saison de plus avec Dembélé, Hernandez, Hakimi et Kolo Muani. Il n’a jamais envisagé de partir, il a juste prévenu le club, de façon concrète, qu’il ne prolongerait pas. Il n’était pas question de s’exiler en Arabie saoudite pour faire plaisir à son président. Cette situation était totalement ubuesque et a été très mal gérée par Nasser Al-Khelaïfi”.

Laurent Perrin confirme que cette fois-ci, le Président de la République Emmanuel Macron “n’a rien tenté” pour que Mbappé reste. “Sans doute parce que, compte tenu de sa proximité avec le joueur, il savait qu’il n’y avait rien à faire et que l’heure était venue pour lui de signer au Real Madrid”.

Write A Comment

Google News Google News