Rayan Cherki, José Mourinho et le Barça: c’est l’actu mercato de ce 25 mars.

José Mourinho se lâche sur son départ de l’AS Roma. Après avoir été licencié du club italien le 16 janvier dernier, le Portugais garde une certaine amertume envers les dirigeants de la Roma.

“La Roma ? Il est difficile de comprendre comment un entraîneur qui atteint deux finales européennes d’affilée (succès en Ligue Europa Conférence en 2022, puis échec en finale de Ligue Europa l’année suivante, ndlr) peut être licencié. Tiago Pinto (l’ex-directeur sportif romain, ndlr) ? Je ne montre pas le moindre intérêt concernant ce qu’il a à dire. Nous ne travaillerons certainement plus ensemble à l’avenir”, a déclaré le Special One lors d’un échange avec Globo.

Poussé vers la sortie par l’Olympique Lyonnais, Rayan Cherki semble attirer l’attention de plusieurs clubs en vue du prochain mercato estival. L’Atalanta semble prête à prendre les devants pour s’attacher les services du milieu offensif lyonnais. D’après la presse italienne, le club de Bergame, cherchant un successeur à Teun Koopmeiners qui souhaite partir cet été, envisage de passer à l’action pour recruter le talentueux joueur de l’OL. Une offre avoisinant les 15 millions d’euros pourrait convaincre les dirigeants lyonnais, d’autant plus que Cherki est déjà sous contrat jusqu’en juin 2025 avec un salaire mensuel brut de 320 000 euros, et qu’ils n’envisagent pas de prolongation pour le moment.

Le président du FC Barcelone, Joan Laporta veut conserver l’attaquant prêté par l’Atletico Madrid, João Félix et l’a dit clairement. Un nouveau prêt, éventuellement assorti d’une option d’achat fixée à 30 millions d’euros, pourrait être signé. Cependant, selon les informations du quotidien Mundo Deportivo ce dimanche, les dirigeants de l’Atletico Madrid ne sont pas favorables à cette formule. En effet, ces derniers préfèreraient une vente définitive de l’international portugais, espérant récupérer un montant estimé à 60 millions d’euros. Les ressources financières limitées du FC Barcelone rendent évidemment une telle opération impossible pour le moment.

Après la victoire en amical contre la France (2-0) ce samedi, le sélectionneur de l’Allemagne, Julian Nagelsmann, dont le contrat court jusqu’à l’Euro, est renforcé. Le président de la Fédération Allemande de Football, Bernd Neuendorf, dit vouloir le garder.  “Nous devons nous parler et je suis convaincu que nous parviendrons rapidement à un résultat. Nagelsmann veut trouver une solution avant l’Euro et nous respecterons son souhait”, a fait savoir le patron de la DFB.

Write A Comment