Mattéo Guendouzi amoureux, qui sera capitaine aux JO, Domenech prévient les Bleus : c’est l’actu foot de ce 25 mars.

Le milieu de terrain Mattéo Guendouzi a évoqué son attachement pour l’Olympique de Marseille. Bien qu’ayant évolué dans les équipes de jeunes du Paris Saint-Germain, le joueur actuellement prêté à la Lazio avec obligation d’achat ne garde que des souvenirs positifs de son passage sur la Canebière. “Je le répéterai toujours : avec Marseille, c’était un vrai coup de foudre, un vrai coup de cœur pour le club, la ville et ses supporters. Dès les premiers matchs, à domicile ou à l’extérieur, j’ai senti une ferveur que je ne retrouverai jamais ailleurs. C’est pour ça que tout le monde a dit que j’étais fait pour le club. Je me suis senti comme à la maison dès le départ. S’imposer dans un club comme l’OM, avec la pression qu’il y a, pouvoir y faire deux belles saisons, ça vous marque au fer rouge”, a lancé Guendouzi dans les colonnes du journal Le Parisien.

Capitaine de l’équipe de France U23 lors du match amical contre la Côte d’Ivoire (victoire 3-2) vendredi dernier, le jeune gardien de Lille, Lucas Chevalier va-t-il porter le brassard lors des Jeux Olympiques de Paris cet été ? Thierry Henry, le sélectionneur des Bleuets, affirme n’avoir pas encore pris de décision définitive à ce sujet. Car de vieux briscards pourraient rejoindre la sélection, comme Kylian Mbappé, actuel capitaine de l’équipe première, Antoine Griezmann ou encore Karim Benzema. “Il a un potentiel. Mais cela dépendra de qui va venir et de qui ne viendra pas. Lundi, c’est Manu Koné qui sera capitaine (face aux Etats-Unis en amical, ndlr). Lucas ne jouera pas, je vous ai dit que je n’étais pas là pour tuer les gens (Chevalier participant à Lille-Lens vendredi, ndlr)”, a expliqué Henry en conférence de presse.

Après la défaite de l’équipe de France face à l’Allemagne (0-2) samedi en amical, l’ancien sélectionneur tricolore Raymond Domenech estime que c’est un avertissement pour Didier Deschamps et ses joueurs. “Faut-il s’inquiéter de cette leçon ? C’est un avertissement. Les joueurs doivent comprendre qu’il leur faudra en faire plus, être plus solides, plus regroupés et plus collectifs. (…) Maintenant on sait où on en est et on sait ce qu’il reste à faire avant l’Euro. Si vous voulez avoir une chance, remettez-vous à votre niveau, reprenez les bases de ce qui a été fait avant, en groupe, en étant solidaires, déterminés, agressifs. Il a manqué tout ça. Il faudra montrer autre chose mardi contre le Chili”, a analysé Domenech dans les colonnes du journal Le Progrès.

Write A Comment