Dimanche, à la veille du match de l’équipe de France contre l’Autriche (1-0) à l’Euro 2024, Kylian Mbappé avait appelé à ne pas voter pour “les extrêmes” lors des élections législatives des 30 juin et 7 juillet. Jordan Bardella, tête de proue du RN, lui répond.

Des propos qui font réagir du côté du RN. Ce mardi, le président du Rassemblement national, Jordan Bardella, a déclaré ne pas se sentir concerné par les déclarations de l’attaquant. “S’ils (les joueurs) appellent à voter contre les extrêmes, je ne me sens pas visé. J’ai beaucoup de respect pour nos footballeurs, que ce soit Marcus Thuram ou Kylian Mbappé, qui sont des icônes du football et pour la jeunesse”, a lancé le patron du RN sur CNews.

“Si j’ai de l’admiration pour eux ? Bien sûr, pour le parcours sportif, comment ne pas en avoir ? Mais il faut respecter les Français et le vote de chacun. Quand on a la chance d’avoir un très, très gros salaire, qu’on est multimillionnaire, qu’on a la chance de pouvoir se balader en jet privé, alors je suis un peu gêné de voir ces sportifs qui gagnent beaucoup d’argent donner des leçons à des gens qui gagnent 1 400 ou 1 500 euros et qui n’arrivent plus à boucler les fins de mois, qui ne se sentent plus en sécurité et n’ont pas la chance de vivre dans des quartiers surprotégés par des agents de sécurité et des digicodes”, a enchéri Bardella.


“Mbappé dit espérer porter le maillot français avec fierté le 7 juillet ? Je ne savais pas que le maillot de l’équipe de France était le maillot du gouvernement, je trouve ça un peu dommage. Je ne suis pas sûr que dans la période très difficile que traverse le pays, ces leçons de morale soient appréciées par les gens”, a estimé le leader du Rassemblement national.

Write A Comment